Les bienfaits du Yoga prénatal

Yoga prénatal

Recommandé par les médecins, le yoga prénatal peut aider à vivre une grossesse harmonieuse. Alors, pour accueillir votre bébé en toute sérénité, restez zen.

Qu’est ce que c’est que le yoga prénatal?

Associant la relaxation, le travail sur le souffle et des postures particulières, le yoga prénatal est bien plus qu’une simple gymnastique. Fondés sur la connaissance de soi et la concentration, les exercices permettent de détendre, raffermir et assouplir la musculature sollicitée par la grossesse (jambes, nuque, abdominaux, dorsaux…). C’est également un moyen efficace pour lutter contre le stress et les insomnies. Dans le calme, vous apprenez à faire le vide, à retrouver le calme intérieur. Vous communiquez votre bien-être à votre bébé.

Exercices de Yoga prénatal

Une séance de yoga débute toujours après un temps de relaxation et une préparation douce. Pour la femme enceinte, l’accent est mis sur le bassin et la colonne vertébrale. Ensuite, les exercices de postures permettent d’enchaîner des mouvements dynamiques (les asanas) pour gagner en souplesse. Par exemple, l’enchaînement des douze postures de la salutation au soleil, un classique du yoga, peut parfaitement être pratiqué pendant la grossesse. » Le yoga est adapté à ce moment si riche en changements corporels, émotionnels, affectifs… « , explique Sophie Colombié, qui enseigne le yoga aux femmes enceintes. »

La future maman reste en forme, ne prend trop de poids, et conserve son self-control !!! « . Il suffit juste d’éviter les postures ventrales, en se mettant plutôt à quatre pattes. Après cet échauffement physique, le travail de respiration permet de s’évader et de se détendre pour atteindre un état de relaxation optimale. D’ailleurs, plusieurs respirations de l’accouchement « sans douleur » proviennent du yoga prénatal.

Collectifs ou individuels, les cours durent généralement une heure à une heure trente. Aucune connaissance du yoga n’est requise pour suivre ces cours. Essayez de vous y rendre au moins une à deux fois par semaine. Par contre, elles ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale, sauf si elles sont données par un kinésithérapeute. Vous pouvez également pratiquer chez vous, vingt minutes chaque jour, mais à votre rythme. Même si vous êtes fatiguée, vous en ressortirez régénérée. Et en pratiquant régulièrement, vous aborderez votre accouchement avec confiance et détermination.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *